Ce que nous faisons

Nous avons vu le jour grâce à une proposition collaborative soumise pour financement dans le cadre du volet 4 du Fonds stratégique pour l’innovation (FIS) d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE).  L’entreprise à but non lucratif qui en a résulté, le Réseau canadien d’automatisation et d’intelligence agroalimentaire (RCAIA) a été lancé en juillet 2019 avec un octroi de 49,5 millions de dollars. Nous cherchons à soutenir la création de nouvelles connaissances et solutions technologiques pour les défis les plus importants auxquels fait face le secteur agroalimentaire canadien.  Nous le faisons en remplissant deux fonctions principales.

Financer et soutenir l’adoption de nouvelles connaissances et technologies

Nous soutenons l’innovation qui entraînera une précision, une productivité et une valeur accrues pour les producteurs et transformateurs alimentaires. Les progrès devraient également permettre aux entreprises technologiques et aux chercheurs et entrepreneurs du secteur agroalimentaire d’appliquer leur expertise à une industrie importante ayant le potentiel d’avoir un impact mondial, de créer des emplois au Canada et à l’étranger et de stimuler la croissance économique de notre pays. Notre objectif de financement privilégie trois piliers d’innovation :

  1. L’automatisation et la robotique
  2. La prise de décision basée sur les données
  3. Les fermes intelligentes

Nos partenaires de projets

Bien que le RCAIA soit avant tout une entreprise à but non lucratif qui finance l’innovation agroalimentaire…En savoir plus

Développer un réseau agroalimentaire canadien et cartographier notre écosystème de technologie agricole de pointe

Nous comblons le fossé séparant les entreprises agroalimentaires et les entreprises technologiques.  Les producteurs, les transformateurs et les distributeurs de produits alimentaires ont tendance à avoir des générations d’expérience et, assez raisonnablement, une confiance en soi dérivée du fait de savoir que si « ce n’est pas cassé, vous ne le réparez pas.»  Cette connaissance peut les rendre hésitants à investir dans des technologies non éprouvées qui pourraient apporter une grande valeur.  Ensuite, il y a ces acteurs du secteur agricole qui veulent se moderniser mais ne savent pas où chercher des solutions.

L’autre côté de l’équation est composé de brillants professionnels de la technologie qui ne sont pas conscients des applications agroalimentaires potentiellement importantes de leur travail.

Grâce au réseau que nous développons, nous réunirons diverses parties prenantes pour fournir les points de contact nécessaires tout en commençant à cartographier un écosystème combiné agroalimentaire/technologique.  Nous organiserons des événements conçus pour informer et connecter, et nous encouragerons l’interaction et la collaboration positives de diverses personnes et organisations ayant un intérêt à voir le secteur canadien des technologies agroalimentaires prospérer.  Nous soutiendrons la création, la validation et la mise à l’échelle de produits innovants pour les marchés nationaux et internationaux.

Notre vision, notre mission, nos valeurs et notre équipe

Vision

Nous menons l’innovation agroalimentaire canadienne grâce à la collaboration.

Mission

Le RCAIA connecte et investit dans les secteurs agroalimentaire et technologique du Canada pour stimuler l’innovation et la productivité à l’aide de solutions collaboratives.

Valeurs

Communauté
Responsabilité
Respect
Excellence

Rencontrez l'équipe RCAIA

Cornelia Kreplin, D.M.V., Ph. D

PDG intérimaire

Originaire de l’Ontario, Cornelia a passé l’essentiel de sa vie professionnelle en Alberta, d’abord comme vétérinaire, puis dans une série de rôles de plus en plus importants au sein du gouvernement et chez Alberta Innovates, dont elle a « pris sa retraite » en janvier 2021 en tant que directrice exécutive de la section de l’agriculture et de l’alimentation intelligentes (SAF).  Alors qu’elle dirigeait SAF, elle a été invitée à diriger la planification, le développement et le lancement du RCAIA, assumant finalement le rôle de PDG intérimaire, un rôle qu’elle a abandonné en avril 2021 lors de l’embauche d’une directrice générale permanente.  Planificatrice stratégique et opérationnelle qualifiée, Mme Kreplin apporte des décennies d’expérience et de relations agricoles provinciales, nationales et internationales à son engagement de retour en tant que PDG intérimaire du RCAIA, fournissant des conseils opérationnels et stratégiques tout en développant le réseau.

Lorsqu’elle ne contribue pas à divers conseils et comités consultatifs, Cornelia s’arrête occasionnellement pour passer du temps avec son mari vétérinaire et leur terrier Jack Russell.

Tracy Bowers

Adjointe de direction

Tracy Bowers, notre adjointe de direction remarquablement compétente, voit son poste au sein du RCAIA comme un retour à ses racines (pardonnez le jeu de mots agricole). Après tout, c’est une fermière de la région d’Edmonton qui a lancé une éventuelle carrière de 30 ans au sein du gouvernement de l’Alberta (GOA) avec le ministère de l’Agriculture en tant qu’étudiante d’été. Sa vaste expérience pratique, qui comprend des séjours à l’Institut de recherche agricole et à l’Agence de l’élevage et de la viande du GOA ainsi qu’à ses ministères responsables des pensions et des services à l’enfance, a été renforcée par des certifications en ressources humaines, en avantages sociaux et en gestion de projet.

Fervent partisane de l’importance de la famille et de l’équilibre travail-vie personnelle, vers la fin de son mandat au gouvernement, Tracy a pris une année sabbatique pour parcourir le sentier du rodéo avec sa fille adolescente. Ce qui nous ramène parfaitement à son parcours agricole personnel et professionnel et à l’impulsion d’une décision de quitter le GOA en faveur de l’équipe RCAIA – une décision que nous applaudissons de tout cœur. Tracy a grandi dans une ferme et elle y vit maintenant avec son mari depuis 20 ans, une fille, deux beaux-fils et une ménagerie qui comprend 13 chevaux, quatre chèvres, trois chiens, un alpaga, un chat et son « bébé » Taco, un micro-cochon de 136 kilos. Quelle autre preuve de son amour de l’agriculture avons-nous besoin? D’accord? D’accord!

On peut rejoindre Tracy par courriel à tracy.bowers@caain.ca

Garson Law, MSc

Gestionnaire des programmes

Garson Law a passé toute sa vie d’adulte à divers postes dans le continuum de la recherche.  Son portefeuille impressionnant comprend divers rôles, allant d’étudiant de cycle supérieur à administrateur de programme de financement, avec des étapes intermédiaires en tant que chercheur universitaire, partenaire de financement de l’industrie et chef de projet.  Être actif dans tout le spectre de la recherche a inculqué à Garson une forte appréciation et une compréhension approfondie des besoins et des qualités des parties prenantes tout au long de la chaîne de valeur de l’innovation, ce qui fait de lui un membre précieux de l’équipe RCAIA.  Lorsqu’il ne travaille pas, il aime explorer les grands espaces au pays et à l’étranger, ainsi que chasser les balles, les rondelles et les pierres de curling.

On peut rejoindre Garson par courriel à garson.law@caain.ca.

Patience Palmer, Ph. D

Gestionnaire des programmes

Dire que Patience Palmer est hautement qualifiée pour son rôle de gestionnaire de programme au RCAIA est une évidence.  Né et élevé au Ghana en Afrique occidentale, la résidente d’Edmonton possède de superbes qualifications académiques, avec des maîtrises en sciences animales et sciences alimentaires obtenues dans des universités suédoise et finlandaise, respectivement, ainsi qu’un doctorat en sciences animales de l’Université de l’Alberta.

Le parcours professionnel du Mme Palmer n’est pas moins impressionnant, comprenant un début de carrière avec la Food and Drugs Authority, soit « la Commission des aliments et des drogues », du Ghana ainsi qu’au Cocoa Board (Conseil du cacao) du pays.  Pendant qu’elle terminait son doctorat, elle s’est jointe à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) en tant qu’inspectrice des viandes en développement.  À la fin de ses études, elle est restée à l’ACIA, travaillant dans des abattoirs et des usines de transformation à Lacombe et à Edmonton.  De là, elle est passée au RCAIA, qu’elle considère comme une progression naturelle, tirant parti de son expérience significative en gestion de projets d’élevage, tout en la gardant impliquée dans l’innovation agricole et en satisfaisant sa passion pour assurer l’efficacité, la sécurité et la qualité de notre secteur agroalimentaire.

Loin du bureau, Patience donne la priorité à la foi et à la famille, se portant bénévole comme enseignante à l’école du dimanche de son église et cuisinant pour son mari et leurs deux filles et passant du temps avec eux.

On peut rejoindre Patience par courriel à patience.palmer@caain.ca.

Julie Thibeault, BBA

Gestionnaire des finances

Les 25 années d’expérience de Julie dans les secteurs public et privé dans tous les domaines de la finance et de la comptabilité font d’elle la personne idéale pour développer, mettre en œuvre et maintenir les outils, les fonctions et les procédures de gestion financière du RCAIA.  Ses fonctions exigent qu’elle travaille en étroite collaboration avec les membres de nos projets financés pour assurer leur conformité aux exigences en matière de rapports financiers du gouvernement du Canada.  Julie est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires et poursuit une maîtrise en finance d’entreprise.  Parfaitement bilingue, elle a quitté le Québec pour s’installer en Alberta il y a 15 ans.

On peut rejoindre Julie par courriel à julie.thibeault@caain.ca.

Nicole Bazley

Gestionnaire du réseau et du marketing

Nicole Bazley convient parfaitement à son rôle chez le RCAIA.  Pourquoi?  Heureux que vous ayez demandé.  Tout d’abord, elle peut faire remonter son amour et ses liens avec l’agriculture à une enfance passée dans une ferme et un ranch tentaculaires du sud-est de la Saskatchewan.  Deuxièmement, ces racines lui ont également inculqué la croyance en l’importance et la valeur de l’innovation, car l’exploitation de sa famille était l’un des premiers parcs d’engraissement automatisés au Canada avec une capacité de 5 000 têtes et une capacité pour un taux de gain rapide dans leur troupeau.

Donc, cela coche les cases de l’agriculture et de l’innovation, mais qu’en est-il des éléments de réseautage et de marketing ?  Eh bien, que diriez-vous du fait qu’elle et son mari, Joe, ont possédé de nombreuses entreprises prospères au cours des 25 dernières années, y compris la célèbre boutique de mode western, Cowgirl Finesse.

Comme si ses antécédents ne suffisaient pas, il y a une personnalité joyeuse et positive et cette rare capacité à transformer des étrangers en amis presque instantanément et avec une grâce sans effort.  Et ce qu’elle n’accomplit pas avec son sourire, elle le terminera avec détermination, une attitude positive et un dévouement à réussir tout ce qu’elle a en tête.

Sur le plan personnel, rien ne rend Nicole plus heureuse que d’être entourée de son mari, de ses deux enfants et de nombreux animaux, en particulier ses chevaux bien-aimés, à moins qu’il ne s’agisse de créer des chefs-d’œuvre culinaires ou de parcourir le monde et de nourrir sa curiosité et son sens insatiables d’aventure.

Alors maintenant, vous savez pourquoi nous disons qu’elle est la parfaite coéquipière du RCAIA. Assez dit.

On peut rejoindre Nicole par courriel à nicole.bazley@caain.ca.

Eric Morin, CMP

Gestionnaire des communications et du marketing

Parfaitement bilingue et professionnel agréé en gestion des communications, Eric a passé la majeure partie de sa carrière de 30 ans à travailler dans et pour des organisations à but non lucratif et du secteur public.  Généraliste compétent en planification et gestion de projets, rédaction et révision, relations publiques et médiatiques, communication de crise et engagement des parties prenantes, il croit passionnément à la valeur intrinsèque de sa profession.  Lorsqu’il ne communique pas au travail, il aime le faire à la maison avec sa femme, Kathy, leurs deux adolescents et le Rottweiler-Coonhound bien-aimé de la famille, Dexter.

On peut rejoindre Eric par courriel à eric.morin@caain.ca.

Rencontrez notre conseil d'administration

Laura J. Kilcrease, CMA, MBA (Présidente du conseil d'administration)

PDG, Alberta Innovates

Née à Londres, en Angleterre, et recrutée à Austin, au Texas, où elle a passé plus de deux décennies en tant que PDG fondatrice de Triton Ventures, Laura Kilcrease a été membre du comité consultatif sur la recherche et l’innovation de l’Alberta pendant sept ans avant de rejoindre Alberta Innovates (AI) en 2017.

Elle est largement reconnue comme une contributrice clef à la transformation d’Austin de sa dépendance aux revenus pétroliers à la prospérité de la haute technologie et est finalement devenue la ville de choix n° 1 des États-Unis pour les entrepreneurs.

Ayant passé plus de 25 ans à commercialiser la technologie, Mme Kilcrease apporte une feuille de route extraordinaire dans la performance et la conception de l’écosystème d’innovation.  En plus des innombrables réalisations accomplies pendant son séjour au Texas, depuis son arrivée à AI, elle a dirigé la restructuration de l’organisation, dirigé une initiative d’évaluation de programme et lancé Inventure$, un rassemblement annuel d’innovateurs, d’investisseurs, de leaders de l’industrie et de chercheurs mondiaux, que PricewaterhouseCoopers a estimé avait catalysé quelque 200 millions de dollars de flux de transactions potentiels en 2019.

Ces réalisations ne sont pas passées inaperçues et elle a été officiellement récompensée par le prix Ernst & Young de l’entrepreneur de l’année, le prix Profiles in Power de l’Austin Business Journal et le prix Trailblazer du McCombs School of Business de l’Université du Texas.

Bâtisseuse communautaire dévouée, Laura a soutenu le Women’s Leadership Advisory Board du Kennedy School of Government de l’Université Harvard, l’Institut Beyster, le Congrès mondial des technologies de l’information 2006 et l’Institut IC² de l’Université du Texas.  Elle siège actuellement au conseil d’administration du University Federal Credit Union, l’une des 100 meilleures institutions financières de ce type aux États-Unis.

Micheline Ayoub, Ph. D

Directrice des partenariats, My Intelligent Machines

Le terme « multiculturalisme » a été inventé par un Canadien et constitue le fondement de notre société, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles le RCAIA recherche la diversité des antécédents et des expériences.  Nous voulons que notre personnel et notre conseil d’administration apportent un éventail de points de vue à la table.  Micheline Ayoub incarne cette valeur.  Sa liste de réalisations comprend l’obtention de diplômes d’études supérieures en agronomie et en sélection végétale de l’Université McGill et un baccalauréat en biologie de l’Université libanaise, ainsi qu’une histoire extraordinaire de bénévolat.  Nous ne pouvons pas tous les énumérer, mais qu’en est-il de la diversité ?   Elle a été première intervenante dans une zone de guerre, membre du conseil d’administration de la Société McGill de Montréal et conseillère spéciale sur le développement durable et les orientations environnementales stratégiques auprès du maire de Maasser el Shouf, à Shouf, au Liban.  Sa formation internationale a été renforcée par des compétences acquises dans les domaines de la propriété intellectuelle, de la gestion de la recherche, du développement de partenariats, des aspects juridiques de la recherche collaborative, du transfert de technologies et de connaissances, de la gestion des systèmes de subventions, des processus d’examen par les pairs, de l’évaluation des performances des programmes et de la gouvernance.  Bref, elle est une addition idéale au conseil d’administration d’une organisation qui a le double mandat de soutenir l’innovation agroalimentaire et de bâtir un réseau sectoriel durable.

Lorsqu’elle n’est pas en train de forger et d’entretenir des partenariats pour My Intelligent Machines, une start-up montréalaise à la pointe des logiciels d’IA en sciences de la vie, Mme Ayoub aime chanter dans une chorale, soutenir l’école de ses enfants à divers titres et promener son grand malamute très joueur.

David Bailey Ph. D, IAS.A

PDG, Genome Alberta

Chercheur primé et auteur de plus de 60 manuscrits évalués par des pairs, David Bailey est né et a grandi dans l’enclave éducative de Lennoxville dans les Cantons-de-l’Est au Québec.  Il a obtenu un baccalauréat ès sciences en biologie à l’Université Bishop’s avant de passer à l’Université de l’Alberta, où il a obtenu un doctorat en génétique et en sélection animale en 1985.  Après avoir obtenu ce dernier diplôme, il s’est joint à Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) en tant que chercheur scientifique à Lethbridge en Alberta, lançant une carrière de 21 ans qui l’a vu nommé en 2003 au poste de directeur général responsable de 11 centres de recherche fédéraux à travers le pays.  M. Bailey a quitté AAC trois ans plus tard pour devenir le premier président-directeur général de Genome Alberta.  Cependant, l’agriculture reste dans son sang et, en plus d’élever des chevaux de trait dans sa petite ferme mixte au nord-ouest de Calgary, il fait du bénévolat en tant que membre du comité international de l’agroalimentaire du Stampede de Calgary et sert de mentor en agriculture durable et en sécurité alimentaire avec 4-H Canada.

Stuart Cullum, B.A., B.Ed, MBA, IAS.A

Président, Red Deer Polytechnic

Originaire du centre de l’Alberta, Stuart Cullum vit et travaille à moins d’une heure de sa ville natale de Three Hills, une petite communauté agricole située à 130 km au nord-est de Calgary.  Il est bien adapté à son rôle actuel par son éducation, son parcours professionnel et son éducation, qui comprend des baccalauréats en arts et en éducation de l’Université de Lethbridge et un MBA obtenu à l’Université de l’Alberta.  M. Cullum a exploité une ferme commerciale pendant environ 10 ans, a travaillé dans le financement du capital-risque agricole et, au cours des deux dernières décennies, a bénéficié d’un certain nombre d’opportunités éducatives, y compris l’enseignement dans le système de la maternelle à la 12e année et occupant une série de postes administratifs de plus en plus élevés dans divers établissements postsecondaires, culminant d’abord avec sa direction de Olds College et ensuite avec son rôle actuel de président de Red Deer Polytechnic, tirant parti de sa formation et de son expérience en agriculture, en administration et en éducation.

Son cheminement de carrière s’est concentré sur la recherche d’occasions de contribuer au développement et à l’utilisation de nouvelles connaissances, technologies et pratiques, et sur le désir de préparer les jeunes à apprendre à appliquer l’innovation afin qu’ils. elles soient mieux préparés. es à contribuer à notre bien-être économique, environnemental et social.

En plus de sa contribution importante au RCAIA, Stuart redonne en participant à diverses initiatives locales, en siégeant à plusieurs comités communautaires et en s’impliquant dans des programmes de mentorat.

Bethany Deshpande, Ph. D

Fondatrice et PDG, SomaDetect

Haligonienne (c’est un vrai mot… honnête) par choix qui aime la côte Est du Canada, Bethany Deshpande a grandi dans le cœur agricole de Guelph, en Ontario.  Elle est une entrepreneure en agriculture de pointe prospère qui attribue ses réalisations à « une série d’accidents et de bonne chance ». Nous ne sommes pas d’accord.  Des diplômes de premier cycle en arts et en éducation du campus Glendon de l’Université York, suivis d’une maîtrise et d’un doctorat en biologie environnementale obtenus à l’Université Laval, témoignent d’un intellect extraordinaire soutenu par une éthique de travail exceptionnelle.  Elle avait besoin des deux qualités pour conceptualiser, lancer et développer SomaDetect de quelques personnes travaillant dans un appartement à 23 employés au Canada et aux États-Unis.

L’innovation scientifique est une affaire de famille, car elle et ses deux partenaires ont fondé l’entreprise pour commercialiser une découverte faite par le père biophysicien de Bethany, le Dr  Satish Deshpande. Il a remarqué en 2014 que ses tests de diagnostic médical à faibles ressources pouvaient mesurer la teneur en matières grasses et les cellules somatiques du lait.  Deux ans plus tard, SomaDetect est né avec pour mission de fournir aux éleveurs laitiers des outils leur permettant pour la première fois de surveiller la qualité du lait et la santé du troupeau.

La passion de Bethany pour son travail découle de sa place à l’intersection de l’agriculture, des données et de la durabilité, ce qui, ce n’est pas un hasard, s’aligne parfaitement avec ses responsabilités en tant que membre du conseil d’administration du RCAIA.  Lorsqu’elle ne construit pas son entreprise ou ne s’engage pas dans un vaste travail bénévole communautaire, en se concentrant particulièrement sur l’agriculture de pointe, l’alimentation, la science et en soutenant les femmes entrepreneures comme elle, Mme Deshpande aime passer du temps dans la nature, créer de la poterie, peindre des aquarelles et chanter.

Chris Paterson

Chef de l'équipe Agriculture numérique en Amérique du Nord pour Xarvio™ (BASF)

Il n’est pas surprenant que Chris Paterson considère l’agriculture comme un « langage universel ». Considérez qu’il a grandi sur une ferme près de Marsden, en Saskatchewan, a étudié les sciences agricoles à l’Université de la Saskatchewan, a participé au célèbre séminaire sur l’agro-industrie de Harvard, dirige des activités agricoles numériques nord-américaines pour l’une des plus grandes entreprises du monde et vit près de Calgary sur—vous avez bien deviné—une ferme.  Bref, l’agriculture est à la fois une vocation et un passe-temps ; c’est ce qu’il fait et qui il est.

L’agriculture de pointe transforme tout simplement la façon dont les aliments sont produits.  Dans son rôle actuel, Chris aide à faire progresser l’adoption d’une suite de technologies numériques, témoin ainsi de première main de la transformation alors que les industries les plus traditionnelles évoluent à une vitesse vertigineuse.  Cette place au premier rang crée une perspective, et il se sent capable d’apporter une valeur significative au RCAIA en tirant parti de l’expérience acquise en travaillant pour des entreprises agroalimentaires canadiennes et étrangères, ainsi que par ses nombreuses activités de bénévolat auprès d’entreprises de technologie agricole, d’accélérateurs et de fonds d’investissement à risque.

Plus précisément, contribuer à l’orientation stratégique d’une organisation chargée de stimuler l’innovation dans l’écosystème agroalimentaire de plus en plus complexe d’aujourd’hui nécessite une compréhension du capital d’investissement, des bassins de talents, de la vision stratégique, de l’accès au marché, de la validation de la technologie et du paysage de la propriété intellectuelle.  Les antécédents de M. Paterson incluent le fait d’avoir appris quelques choses à faire et à ne pas faire, en plus de lui avoir permis de forger des liens précieux, qui peuvent tous profiter au RCAIA, à ses partenaires de projets et à son réseau en pleine expansion.

Pendant leur temps libre, les Paterson parcourent le monde, font de la moto, font de la plongée sous-marine et, bien sûr, découvrent l’agriculture locale.  C’est, après tout, une langue universelle.

Robert Saik, P.Ag., CAC

Fondateur et PDG, AGvisorPRO | Answers Now

Appeler Robert Saik un champion de l’agriculture de pointe canadienne revient à dire que Wayne Gretzky a joué au hockey.  Autrement dit, les deux sont des euphémismes évidents et massifs.  Le fondateur de plus de 15 entreprises liées à l’agriculture a deux sorties publiques à son actif.  Son entreprise actuelle est AGvisorPRO, une plateforme de connectivité qui met en relation ceux qui recherchent des conseils agricoles avec des experts qui peuvent fournir des réponses maintenant.

Il a connu une carrière extraordinaire de 40 ans en tant qu’agronome professionnel, entrepreneur et consultant international depuis qu’il a obtenu un baccalauréat ès sciences en agriculture de l’Université de l’Alberta.  Auteur respecté et futurologue agricole, M. Saik a conseillé des personnalités telles que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, le gouvernement du Nigéria et Bill Gates.

Il a été reconnu pour son leadership et son excellence professionnelle par l’Alberta Institute of Agrologists, qui l’a nommé agronome émérite de l’année 2006, et par l’Alliance canadienne d’agromarketing, qui a honoré son sens aigu des affaires en lui remettant en 2014 son prix d’Agro-marketeur canadien de l’année.  En 2021, Agribition l’a identifié comme l’un des 50 leaders les plus influents du Canada.

Lorsqu’il ne travaille ni ne fait de bénévolat pour une liste d’organisations trop longue à inclure ici, Robert partage son temps entre ses maisons en Alberta et en Arizona, la moto, la voile et profite de ses quatre enfants et sept petits-enfants.

Fred Wall

Vice-président, Marketing et agriculture numérique, Financement agricole Canada

Actuellement vice-président du marketing et de l’agriculture numérique de FAC, Fred Wall est responsable de la correction des défis et de la gestion de projets complexes et de pointe nécessitant une réflexion innovante.  Son expertise à trois volets dans le marketing technologique, l’agriculture et la recherche contribue à sa parfaite adéquation avec le conseil d’administration du RCAIA.  Une autre raison pour laquelle nous sommes si heureux de l’avoir est sa préférence déclarée pour conseiller à partir d’un poste de fond dans ses rôles de bénévole, qui incluent le soutien de projets dans le centre-ville et l’aide aux enfants ayant des besoins spéciaux.

La passion d’aider les jeunes découle de la vie personnelle de M. Wall, alors que lui et sa femme ont achevé ce qu’ils ont appelé « Le projet des six continents ». Sur une période de 10 ans, avant que leurs enfants ne commencent à quitter le nid, la famille a effectué une série de voyages qui ont vu les murs vivre des expériences significatives sur les six continents peuplés.

Rickey Yada, Ph. D

Doyen, Faculté des terres et des circuits alimentaires de l'Université de la Colombie-Britannique

Décrire la carrière universitaire et les diplômes de Rickey Yada, natif de Vancouver, comme rien de moins que « distingué », serait risible, et même cela semble sous-estimé.  Diplômé de la faculté qu’il préside actuellement, le professeur Yada est un expert en science alimentaire de renommée internationale.  Avant d’être nommé doyen de la faculté des terres et des circuits alimentaires de son alma mater, il a occupé de nombreux postes de direction à l’Université de Guelph, notamment : directeur du département des sciences alimentaires ; Vice-président adjoint, Recherche ; Chaire de recherche du Canada sur la structure des protéines alimentaires; et directeur scientifique du Réseau des aliments et des matériaux d’avant-garde.  Sa liste de distinctions et d’activités canadiennes et internationales actuelles et passées est longue et impressionnante, et comprend être co-rédacteur en chef de Trends in Food Science and Technology, ancien président du Conseil des doyens des facultés d’agriculture, d’alimentation et de médecine vétérinaire au Canada, et ancien président et membre de l’Institut canadien de science et technologie alimentaires et de l’Académie internationale de l’Union internationale de science et de technologie alimentaires.  Si cela ne suffisait pas, il siège à divers conseils communautaires et professionnels en plus d’un travail de jour qui l’oblige à superviser un programme de recherche lié à la science alimentaire, ainsi que diverses applications de la science et de la technologie à l’échelle nanométrique.

L’acceptation par M. Yada d’une nomination au conseil d’administration du RCAIA apporte avec elle sa profonde compréhension des institutions universitaires, des agences de financement, des relations gouvernementales et de la meilleure façon de faire passer l’innovation du laboratoire à l’industrie.  Et tandis que nous nous sentons mal à l’idée de l’éloigner du peu de temps personnel dont il dispose, nous nous réconfortons dans l’un de ses mantras préférés : « L’excitation est dans la chasse ».

Partenaires fondateurs